Les rédacteurs de LTE-Anbieter.info ne cessent de tomber sur la question dans divers forums et portails de questions sur la manière dont vous pouvez réellement savoir si vous “avez déjà la LTE”. Ce qui semble simple à première vue n’est pas toujours aussi clair et simple. Nous montrons pourquoi il en est ainsi et quelles sont les possibilités, selon le type d’utilisation, de le découvrir.

Certaines études ont prouvé, il y a des années, que si la plupart des clients de téléphones portables connaissent le nom exact de leur smartphone, ils en savent rarement plus sur leur propre tarif. Ainsi, ni le prix, ni le débit de données pour l’internet mobile, ni …

Il n’est donc pas surprenant que la question de la norme de téléphonie mobile utilisée ne soit pas meilleure.

De plus, certains mythes, mêlés à beaucoup de demi-savoir, hantent le monde. Par exemple, cette LTE est toujours particulièrement rapide. Un mot d’avertissement pour éviter les malentendus. Dans l’usage allemand courant, LTE et 4G signifient la même chose, même si d’un point de vue strictement technique, ce n’est pas tout à fait correct.

L’indicateur LTE : la vitesse ?!

boitier-4gL’un des mythes les plus populaires est que la LTE est toujours très rapide et que l’on peut dire si on en est atteint en la regardant. Cependant, la formule simple “more speed=LTE” ne fonctionne pas toujours ! O2, par exemple, propose des tarifs LTE avec 2 Mbit et même des paquets compatibles 5G avec seulement 10 MBit/s maximum

En pratique, le scénario suivant pourrait bien se produire : Deux amis sont assis en face l’un de l’autre dans un café. Les deux font un test de vitesse. A s’élève à environ 21 MBit/s et B à 40 MBit. Qui possède la LTE ? B signifie sûrement la plupart d’entre eux ? En fait, il se pourrait bien que ce soit l’inverse. Le débit de données ne dit pas nécessairement quelque chose sur la technologie, car les fournisseurs de téléphonie mobile sont libres de fixer le débit dans leurs tarifs comme ils le souhaitent. Il existe également des tarifs LTE qui n’offrent qu’un taux de téléchargement de 21 MBit, par exemple. D’autre part, la norme DC-HSDPA+, une ancienne norme 3G, offre jusqu’à 42 MBit/s.

Ce n’est qu’à des vitesses bien supérieures à 50 Mbit/s qu’il serait clair qu’il s’agit d’un LTE. En effet, les autres technologies de communication mobile sur le marché ne peuvent pas atteindre cet objectif. Plus d’informations ici dans le Guide de la vitesse.